Search

"Les champignons sortent de l'ombre " témoignage Mike Brodeur des sénateurs d'Ottawa

Mike Brodeur, de Calgary, a joué pour les Sénateurs d’Ottawa, mais une commotion cérébrale en octobre 2010 a mis fin à sa carrière dans la LNH (Richard Wolowicz/Getty Images).

"Ça m’a sauvé la vie"


De nos jours, Mike Brodeur se promène dans les rues de Calgary en toute tranquillité d’esprit. C’est dans cette ville qu’il a commencé sa carrière professionnelle de gardien de but.


En 2010, une commotion a mis fin à sa carrière dans la LNH avec les Sénateurs d’Ottawa.


Malgré les analgésiques et les antidépresseurs, il a eu du mal à se rétablir.


"Je restais des heures dans mon lit. Je ne pouvais pas comprendre ce qui se passait. J’étais dans un état de désespoir", se souvient-il.


Puis Brodeur a découvert la micro administration de psilocybine sur Internet. La pratique fait maintenant partie de sa vie quotidienne.


"Quand je me réveille le matin, avec mon café, je prends ma pilule, du lundi au vendredi. Cela me donne de l’énergie, de la concentration, de la résolution de problèmes, un meilleur regard sur l’avenir. Cela a changé ma vie », a-t-il dit.


« Dans la littérature scientifique, il n’y a pas beaucoup de preuves jusqu’à présent, mais dans la littérature grise, sur les forums ou les groupes de médias sociaux, plusieurs personnes signalent que ce phénomène de microdosage pourrait avoir des conséquences bénéfiques sur la santé mentale à court ou à moyen terme. »


Le microdosage permet de continuer sa vie quotidienne. « C’est souvent un dixième de la dose normale. Je trouve intéressant le concept des capsules parce qu’on sait exactement la quantité qu’on a. C’est plus sécuritaire »


Microdoser, c’est sa façon de profiter des bienfaits de la psilocybine, sans le trip d’une dose classique de champignons magiques.


« Moi, pendant mon syndrome prémenstruel, ça m’aide énormément. Ce sont des journées où je suis plus émotive, alors ça m’aide »raconte une consommatrice. Un rituel qui lui procure motivation, énergie et concentration.


La psilocybine sort tranquillement de la clandestinité. En janvier dernier, Santé Canada a d'ailleurs donné son approbation à son utilisation, via le Programme d’accès spécial, dans le cadre de psychothérapies assistées de champignons psilocybines. Le commerce de microdoses prend de l’ampleur sur Internet, et des Québécois s’affichent comme chefs de file en la matière.

Des publicités sur Facebook jusqu’aux recommandations Google, les microdoses se frayent un chemin dans les algorithmes des grandes plateformes et piquent la curiosité des internautes.


« Comme pour le cannabis avant la légalisation, il y a une décriminalisation de facto. La police, les champignons, ils s’en foutent. Ces réseaux de distribution et de consommation, ce ne sont pas les réseaux de mafia ou des Hells », explique M. Fallu.

Il précise que les champignons, contrairement à d’autres drogues, ne causent pas de dépendance.

Pour le professeur, ce n’est qu’une question de temps avant que la consommation récréative de psilocybine ne soit légalisée. À une condition près : une meilleure recherche scientifique doit d’abord être réalisée.


A VOIR Fantastic Fungi sur netflix


85 views0 comments